Les liners en ECTFE protègent les épurateurs de gaz contre les produits agressifs

Le bromure d’hydrogène (HBr), la soude caustique (NaOH) et l’acide sulfurique (H2SO4) sont des produits chimiques extrêmement agressifs libérés à la condensation de certains gaz d’échappement industriels. L’ECTFE partiellement fluoré résiste à ces produits chimiques.

Dans le cadre du projet, les appareils en plastiques à renfort de fibres de verre ont été revêtus de panneaux en ECTFE. Au total, cette application a donné lieu à l’utilisation de 65m² d’ECTFE avec tissu de fibre, de 430 m de canalisations en ECTFE et de 32 kg de fils à souder en ECTFE.
Particulièrement au niveau des solutions alcalines (dont la NaOH), l’ECTFE présente une résistance chimique exceptionnelle par rapport aux autres matériaux partiellement fluorés tels que le PVDF. L’ECTFE est également à l’épreuve d’une solution d’acide sulfurique (98%) jusqu’à une température de 60°C dans une tour de séchage.

Photo publiée avec l’autorisation de la société AGRU Kunststofftechnik GmbH

Avantages des fluoropolymères pour les applications extrêmes

Par leur résistance chimique élevée et leur plage de températures étendue, les fluoropolymères PVDF, ECTFE, FEP et PFA conviennent aux applications de pointe dans la construction des appareils et le génie industriel. Les fluoropolymères présentent les caractéristiques suivantes:
  • Très haute résistance chimique
  • Excellente plage de températures de -200°C à +260°C
  • Bien soudables et thermoformables
  • Faible adhérence des matériaux par le faible taux d’énergie superficielle
Photo publiée avec l’autorisation de la société AGRU Kunststofftechnik GmbH 
Back to top